Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 mars 2010 5 12 /03 /mars /2010 14:01
foi-guerison_-bxp57006.jpg

Ca y est, on a rencontré DIEU!

Bon, Dieu était en retard...

"Je vais poser des questions claires qui appellent des réponses concises!"

Voilà le ton est donné, Dieu s'est exprimé...pendant 30-40mn

Dieu est bon... oui mais pas dans le sens généreux hein!! Faut pas déconner. Non Dieu est bon, c'est le meilleur quoi!

Dieu est humble...pas tout le temps...

Dieu est amour... J'sais pas ça transpirait pas l'amour tout ça...Mais c'était correct et je crois avoir vu Dieu sourire aussi...

Dieu est tout puissant... Dieu est gynéco, biologiste et urologue...Heureusement, il sera que biologiste pour moi...

Tout ce que Dieu n'a pas fait de ses mains est de la merde.. oui oui, je blasphème.. Mais c'est en substance ce qu'il a dit et ce que l'on a compris...

Pour résumer notre entretien :

- Rien à faire de notre parcours (c'est pas lui qui faisait) : Il a rien voulu savoir des examens et traitements qu'on a fait avant lui.
- Certificat de concubinage : Dieu en veut un (bizarre, car maintenant la loi est plus permissive et autorise en remplacement, une preuve de vie commune depuis plus de 2 ans...) Maintenant que je vous l'écris, je comprend mieux, nous vivons dans le pêché donc nous devons expier nos fautes en ramenant un papier que probablement notre maire ne voudra pas faire....!!!!!
- FIV : Et oui c'est stupide de me faire prendre du CLOMID... à mon âge.. les FIV c'est mieux pour moi
- Petite dystrophie ovarienne : Merci Dieu pour le "petite"!
- Mes FC : Ovules de mauvaise qualité (heureusement que je suis bien dans mes baskets et que je ne culpabilise pas pour mais FC parce que sinon...)
- Psychologie : En début de RDV Dieu a dit : "Si au cours des traitements vous sentez que la coupe est pleine et que c'est trop lourd pour vous, venez nous en parler, parce que sinon les FIV ça marchera pas..." Visiblement je l'ai rassuré quand je lui ai dit que je voyais quelqu'un... ou alors il m'a pris pour une névrosée... m'en fout!
- 900 : C'est le nombre de couples traités en ce moment par Dieu..C'est marrant je pensais qu'on était quelques milliards... à manquer d'amour...

Points positifs : Je cherche... Ah oui, c'est pas Dieu qui va me suivre coté gynéco... Mais j'lai déjà dit ça non?

Trêve de plaisanterie. Le bilan, c'est réunion de présentation des FIV fin avril (la prochaine on sera sous le soleil des tropiques, l'amour se raconte en musique..STOP! Pardon), notre dossier passe devant la commission (Dieu aime pas ce terme, puisque nous sommes en démocratie, Dieu va discuter avec ses apôtres et donner ses directives) et on rappelle le pape (sa secrétaire DE direction) pour connaître la réponse (réponse que l'on connaît déjà d'ailleurs..) et après le nouveau gygy pour les exams à passer (si besoin) et le protocole FIV1.

Je critique, je me moque, mais au final on est super contents de se faire suivre par un spécialiste de cette trempe! Et puis au final c'était pas si terrible cette rencontre, voir même assez drôle (j'suis d'acord avec toi Lilou).

Quelle journée mes aïeux! Tient ça me fait penser que mamie elle aurait été contente de savoir que j'ai rencontré Dieu.. mais je sais pas si elle se serait pas convertie après coup....

Partager cet article
Repost0
10 mars 2010 3 10 /03 /mars /2010 09:52
Ceci n'est pas une leçon.... non pas tous les jours...

J'ai pu constaté et dans mon parcours et dans celui des autres PMettes, qu'on n'est pas toujours satisfaites de nos docs PMA.
Les reproches les plus courants sont : manque de psychologie (ou psychologie de comptoir...), difficile de leur soutirer des infos, bref pas très humains!

Sur le coté humain, pleins de compassion etc.. c'est vrai qu'ils débordent pas d'humanité! Bon on est tous d'accord pour dire que les médecins sont toujours un peu distant, distance que l'on met sur le dos de la fameuse "protection du doc" et ce quelque soit la spécialité.

Pourtant on s'étonne que nos docs PMA soient comme ça aussi. Bah oui, on se dit qu'on est dans le domaine de bébé, donc tout doit être fait dans la douceur et l'amour. Du coup certaines attitudes nous scotchent!

Il y a quelques semaines, j'en ai discuté avec doc psy (encore elle!). Et j'ai eu comme un flash! Je me suis mise à leur place et là j'ai vu des couples angoisséspour qui j'étais leur dernier recours pour devenir parents. J'ai senti un poids énorme sur mes épaules : Ces gens attendent tellement de moi! Et je vois aussi des couples pleurer de joie quand finalement bébé se montre enfin. Je suis entourée constamment de personnes dont les sentiment sont exacerbés (les hormones jouant bien leur rôle aussi d'ailleurs!!) Alors c'est vrai qu'ils ont choisi cette spécialité, donc ils doivent savoir à quoi s'attendre! Mais j'aimerai pas être à leur place. Tout cet espoir et tout ce désespoir, tous les jours...

doc psy est toujours assez choquée quand je lui raconte certaines anecdotes sur des rdv gygy, et leur peu de psychologie. Elle pense que leur attitude pourrait aussi venir du fait qu'ils ne soignent pas, mais qu'ils créent la vie et que cela doit au final pas mal les perturber. Elle dit aussi et je suis d'accord avec elle, que dans ce domaine médical, même si ils ont fait beaucoup de progrès, il y a encore pas mal de zones d'ombres, et que ça aussi doit pas mal perturber ces "dieux" en mal de création. Parce que les infertilités inexpliquées, l'aspect psychologique... ce sont des choses qu'ils ne contrôlent pas et ça... Bah ils savent pas bien le gérer, voir même l'admettre!

Alors je ne suis pas en train de les défendre! Je suis la première à râler contre les gygy et biolo, mais j'essaye de comprendre (sil y a quelque chose à comprendre là-dedans...)

Un truc par contre qui m'exaspère, c'est leur attitude face aux FC. Il a fallu que je me batte avec ancienne gygy (et j'ai perdue...), pour qu'elle se penche sur mes FC et qu'on explore le pb. Elle n'a jamais voulu! Quand à la première FC, on vous dit qu'il faut en faire plusieurs et qu'à la suivante on vous dit "qu'elle compte pas"... pas facile à accepter!!!

Moi je dis, que c'est bien beau de progresser dans les FIV... ICSI et IMSI..., C'est bien beau de vouloir créer la vie! Si on peut pas nous, garder nos petits au chaud et leur donner la vie... bah ça sert à rien.
On nous fait toujours une batterie de tests pour voir si on peut avoir des enfants, mais jamais on n'explore l'après! On a des cas chez nos blogueuses, où si des tests avaient été fait plutôt on leur aurait épargné beaucoup de chagrin et fait gagné beaucoup de temps aussi!!

Enfin dernier point (je me rends compte que mes articles sont assez longs...). J'ai constaté quelque chose, qui pourrait être une leçon PMA d'ailleurs...à appliquer dans la vie de tous les jours :
Plus j'avance dans mon parcours, plus je suis sereine( rien à voir avec le temps qui passe, mais gros travail sur moi), plus je trouve les docs PMA à l'écoute. Je pense que mon stress, mon mal être est aussi une des raisons de l'attitude glacée de mes docs! Alors je vais voir vendredi lors de ma rencontre avec "Dieu"... Lui, je crois que c'est le champion du monde de la froideur! A suivre donc...
 
Partager cet article
Repost0
8 mars 2010 1 08 /03 /mars /2010 10:38
Bah oui... forcément... vous allez me dire...
Je suis une ancienne matheuse (entendez par là une ex de la filière bac C...) donc je sais que 1 et 1 ça fait 2!

Vous pensez : "Ah! Elle parle de 1 + 1 pas = à 1 bébé!"
Bah non.. désolée les filles.. Même si effectivement dans notre cas à toutes, c'est très vrai!

Je parle du couple, ce que nous sommes depuis que nous avons rencontré notre moitée (pas si moitiée que ça vous allez voir)... En couple, on se dit souvent qu'on ne fait qu'un!

Mais en PMA... bah c'est pas si simple!!!
Les hommes et les femmes sont différents, c'est pas lié juste à notre paire de seins et à leur barbe! On est aussi très différents pour ce qui est de la gestion des événements et de la vie en général. On a beau être sur la même longueur d'onde, on a quand même 2 façons de réagir face aux choses de la vie!

Chez nous, c'est très flagrant.. On a deux façons d'attaquer la PMA :

- Moi (c'est pas poli mais je vais commencer quand même par moi ;o)): Je vois la PMA comme une montagne, où se trouve perché notre future bébé. L'idée est donc de gravir cette montagne pour pouvoir serrer dans mes bras ce p'tit bout. Ma réaction, c'est d'étudier le topo de cette montagne, comme avant de faire un GR. Combien d'étapes, les difficultés de chaque étape, et les pauses. Bien sur à chaque étape, j'évalue mes chances de pouvoir la faire, je prévoie les baisses de régime, les chevilles foulées etc... Voilà c'est comme ça, quand je commence quelque chose, j'ai besoin de tout connaitre à fond. C'est pourquoi, même en sachant qu'on allait commencer par les IAC, je me suis renseignée sur toutes les méthodes, j'ai lu pleins d'articles, j'ai posé pleins de questions. Et j'avoue, je me suis causée bien du tracas en découvrant cette montagne. Mais c'est comme ça que je fonctionne!

- Moncoeur : Et bien j'ai vraiment commencé à comprendre son mode de fonctionnement en rentrant dans la PMA. Lui, il a vu la montagne, et depuis il baisse la tête regarde ses pieds et avance. Oh il avance bien, toujours à coté de moi.

Voyez un peu la différence. Pourtant on veut tous les deux arriver en haut de cette montagne!

Avant que je ne comprenne ça, je lui parlais tout le temps de ce que j'avais découvert. Quand on a commencé, je lui parlais déjà FIV et adoption. Je lui donnais même un planning sur plusieurs années. Du coup, il me laissait parler, mais il devenait blanc très rapidement. Ma psy (elle est top! Vraiment!), c'est elle qui m'a fait comprendre que ce qui me rassurait, générait chez lui de l'angoisse. Bah oui,  lui veut pas regarder. C'est pas qu'il veut pas voir les problèmes ou qu'il s'en fout, c'est qu'il a pas besoin de les connaitre à l'avance pour mieux les gérer.

Je veux qu'il se sente bien aussi dans ce parcours, alors on s'est mis d'accord : Quand je commence à lui décrire un peu trop la montagne, il me le dit et j'arrête. Je le prends pas mal, parce que je sais que c'est pour son bien. Et lui se son coté fait aussi un effort pour me laisser parler et accepte d'entrevoir la montagne. On a fait chacun un pas vers l'autre!

Oh il est pas parfait non plus! Ca c'est ma 2ème découverte sur lui... J'vais vous raconter un anecdote rigolote quand on visualise la scène...Mais...
C'était le premier jour de mes piqures (IAC2). On avait décidé de ne plus passer par une infirmière, histoire de ne pas trop médicaliser le truc. On avait aussi convenu qu'il me ferait les premières... Nous voilà donc un samedi, affalés dans le canapé à regarder un match de rugby. Avant le match on s'était mis d'accord, pour faire la piqure en fin de match et de partir dans la foulée au ciné.

A la fin de la partie, je lui dit on y va c'est parti! Je me lève et parts dans la sdb, pour prendre seringues, alcool et coton...

Je reviens dans la salle les bras chargés et là je me trouve nez à nez avec MonCoeur habillé pour sortir, son blouson sur le dos! Vous imaginez la scène!!! Il avait oublié!! J'avoue lui en avoir voulu. Je lui ai dit d'ailleurs et il s'est trouvé tout bête!

Voilà, il est pas parfait, mais je dois dire qu'il est toujours là! Qu'il s'inquiète beaucoup pour moi (il me dit forte, mais me sait fragile). A chaque coup dur, il a pas paniqué, il a pas flanché, il était là!

Alors, il veut pas voir la montagne, c'est pas grave, parce qu'il s'avère être un bon grimpeur!

Et depuis plusieurs jours... il s'assoie à coté de moi quand je parcous vos blogs (dites-le moi et je le virre si ça vous gène ;o)) et il a trouvé super que j'ouvre un blog! Ah...... je l'aime ce mec!!
Partager cet article
Repost0
4 mars 2010 4 04 /03 /mars /2010 13:24
ou pas...

C'est pas vraiment une leçon j'vous l'accorde, c'est un conseil... Quoique... et vous allez comprendre...

Toujours au début des essais, parce que je suis "un peu" superstitieuse (bon quand même pas mal...) et que je suis défaitiste (en apparence seulement...), j'avais interdit à Moncoeur d'en parler. Je me l'étais aussi interdit.

Pas question de prévenir qui que ce soit de notre envie d'avoir un enfant!
Pas question d'être obligée de répondre à la fatidique interrogation de début de conversation : "Alors.....?"
Pas question non plus d'entendre les trucs du genre :"Je te sert un apéro aujourd'hui?"  enfin vous voyez, tous les sous entendus et les raccourcis que les gens bien attentionnés (dont j'ai fait parti avant de connaître notre chère PMA) sont capables de faire.

Alors chuuuuuuuuuuuuttttttttttttt on se tait!!!!!!!!!!!!! on vit notre truc, on stress mais à 2!

Quand je suis tombée enceinte, pareil! On n'en parle pas même pas à nos parents (enfin pas avant la première écho de contrôle...)
Pas question si je perds le bébé, de voir dans les yeux des personnes au courant, de la compassion (pas besoin d'eux!!!). Oui je sais, je pensais déjà à "FC"... mon coté optimiste...

Mais on a craqué, on en a parlé à nos parents. Les miens ont bien respectés le secret. Par contre ceux de mon coeur... bah... pas du tout! A cette époque ils avaient un bar en centre ville d'une ville de l'Est de la France, et je crois que tous les clients étaient dans le secret... de polichinelle...
Sauf que voilà, quelques semaines plus tard: Grossesse non évolutive.. hôpital...Fini!

Leçon 2 : La peur n'évite pas le danger, se taire ne nous a pas évité le pire et ne nous a pas aidé.

Je sais pas pourquoi, mais dans les semaines qui ont suivies, je me suis mise à en parler à certains de mes amis...
MonCoeur aussi a ressenti le besoin d'en parler (mais pas aux mêmes personnes que moi).

On a été comme soulagés!!! Je crois que ça nous a permis d'exprimer des choses qu'on arrivait pas à se dire l'un à l'autre. Pourtant on communique beaucoup tous les 2...

Depuis, certains de nos amis nous suivent, en toute discrétion. Je n'ai aucun mal à leur en parler, je me sens bien avec ça.
J'ai remarqué que je redoutais plus de passer un moment avec des personnes ne sachant rien qu'avec les autres. Je stress toujours d'une réflexion du genre : "Bah c'est quand que vous vous y mettez?" ou  pire "Vous savez pas la chance que vous avez de pas avoir de gosses" (bah non on sait pas!!) On a 37 et 36 alors forcément ça doit travailler l'imagination de certains...

J'ai pas de problème avec notre hypofertilité, voir notre infertilité. Comme dit Moncoeur : "Pas de problème avec ma virilité, elle reste intacte!"

A venir.. Leçon 3 : 1 + 1, ça fait pas 1





Partager cet article
Repost0
3 mars 2010 3 03 /03 /mars /2010 10:08

La PMA tu sais quand t'y rentre tu sais pas quand t'en sort...

Et oui ce parcours est long et douloureux, mais je ne me résigne pas. Je me dis qu'il doit y avoir quelque chose de positif dans cette histoire, que cette attente doit forcément avoir une raison, un but et que je dois en tirer quelque chose!

Pour l'instant, la PMA c'est des leçons de vie!

La première : La patience et le lâcher prise!

Je ne suis pas, mais alors pas patiente! Quand je veux quelque chose c'est tout de suite. Déformation professionnelle certainement. L'habitude de tout gérer, planifier et d'obtenir ce que je veux. Autant vous dire que là, bah... c'est pas moi qui décide. Je peux décider de me battre ou pas, mais j'ai bien conscience que c'est pas moi qui gère dans cette affaire.

Au tout début de nos essais, alors que j'arrêtais pas de dire que ça pourrait prendre 2 ans (ça fera l'objet d'un autre article sur le destin...), j'avais beaucoup d'espoir. Et chaque fois que mes règles débarquaient, je pleurais. Faut dire que mon corps m'a fait des misères... Depuis près de 2 ans, je ne prenais plus la pilule (on utilisait des préservatifs). Du coup, décider de faire un bébé c'était juste arrêter de mettre des préservatifs. Donc à priori pas de raison de voir mon corps et mes cycles changer. Et bien non, loi de Murphy de M....., dès le premier mois, moi qui suis réglée comme du papier à musique et bah 1 semaine de retard! Pour rien, car pas enceinte! Et après pendant 5 mois, en seconde partie de cycle, j'avais les seins qui doublaient de volume! J'vous dis pas le psychotage.

Mais bizarrement, plus les mois passaient, moins je me mettais de pression. Au bout de 5 mois j'ai dit basta! On arrête de mettre notre vie entre parenthèses, on sort même si c'est le moment de faire des TP. Bref on arrête de se prendre la tête. Et là, PAF! Je suis tombée enceinte! Bon FC après mais bon, j'avais eu l'occasion de valider la leçon du "lâcher prise" .

Un tournant : Quand nous avons su que nous aurions du mal à avoir un enfant sans aide médicale. Fini le stress, l'attente des règles pour savoir si ça a marché ou pas. Plus rien!  Nous avons même été soulagés de savoir que nous avions des problèmes. Bah oui tout s'expliquait! Et maintenant les choses sérieuses allaient commencer!

Nous ne nous projetons plus sur les mois à venir mais nous vivons notre vie à fond. Notre projet est maintenant un projet à long terme on le sait et on l'accepte.

Je ne suis plus à un mois près, même plus à une année près.  Tant que ma vie et mon bonheur avec MonCoeur continuent...

Alors voilà, j'ai acquis cette patience qui me manquait, j'ai appris à ne plus chercher à tout contrôler. Je suis plus prête aujourd'hui qu'hier à être mère... C'est ma première leçon PMA...

Partager cet article
Repost0
2 mars 2010 2 02 /03 /mars /2010 16:52

Je m'étonne toujours lorsque j'utilise ce terme... Se battre pour pouvoir donner la vie...
Mais je ne vois pourtant pas d'autre mot pour qualifier ce que je vis depuis plusieurs mois.

Ca me rappelle une chanson de Jean-Jacques Goldman (oui je sais...mais c'est mon époque) "C'est ta chance". Pour résumer pour celles et ceux qui ne connaissent pas, c'est lhistoire d'une jeune femme qui n'est pas née sous une bonne étoile et qui doit se battre pour obtenir ce que d'autres obtiennent sans efforts. Voici quelques passages de cette chanson : 

"Il te faudra gagner pouce à pouce
Les oublis de la vie "

"Il faudra que tu apprennes
A perdre, à encaisser
Tout ce que le sort ne t'a pas donné
Tu le prendras toi-même
Oh, rien ne sera jamais facile
Il y aura des moments maudits
Oui, mais chaque victoire ne sera que la tienne
Et toi seule en sauras le prix "

"
C'est ta chance, le cadeau de ta naissance
Y a tant d'envies, tant de rêves qui naissent d'une vraie souffrance
Qui te lance et te soutient
C'est ta chance, ton appétit, ton essence
La blessure où tu viendras puiser la force et l'impertinence
Qui t'avance un peu plus loin

"Toujours prouver deux fois plus que les autres assoupis d'evidence
Ta puissance naîtra là "



Le combat pour avoir ce bébé, n'est pas le seul que j'ai eu à faire, et je les ai tous gagnés!!! Alors DN (Dame nature), je t'aurai! Ca prendra le temps que ça prendra, mais j'y arriverai!

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Dis maman, comment on fait les bébés?
  • : Notre combat - notre parcours PMA au fil des mois pour être 3.
  • Contact

Notre parcours :

- Septembre 2008 : Début des essais
- Janvier 2009 : +++ mais Février 2009 FC à 9SA (grossesse non évolutive)
- Décembre 2009 : +++ mais FC précoce à 5SA
- Janvier 2010 : IAC1 ---
- Février 2010 : IAC2 ---
- Mars 2010 : Changement de centre de PMA
- Avril 2010 : Direction FIV

- Juin 2010 : Hystéroscopie.

- 6 Juin 2010 : Début FIV 1...

- 3 Juillet 2010 : +++ : 148 UI

- 5 Juillet 2010 : +++ : 340 UI

- 19 Juillet 2010  : Sim's va bien son petit coeur bat : 5mm

- 1 Septembre 2010 : Echo des 12SA, Sim's fait 64 mm

- 18 Octobre 2010 : Une petite fille!! Elle fait 19cm!

- 9 Novembre 2010 Echo morpho OK